Histoire d’écrire #16 Comment faire des recherches efficacement ?

Les recherches pour une histoire sont généralement indispensables. Et tout comme les idées doivent être classer et avant, et durant l’écriture (on l’a vu la semaine dernière), il est important de faire des recherches et avant, et pendant l’écriture également.

Pourquoi ?

Les recherches en amont sont indispensables pour donner un cadre à votre univers. C’est le cas, bien sûr, lorsqu’il se veut ancré dans un environnement réaliste (une période historique précise, une ville existante). Attention, par contre, à ne pas tomber dans l’écueil de l’hyperprecision : trop raconter, expliquer et décrire parce qu’on veut que le lecteur sache tout, ou qu’il sache tout ce qu’on sait. Ça peut être ou paraitre prétentieux, et cela marque un manque de confiance dans la capacité imaginative du lecteur.

D’un autre côté, la précision est importante, pour ne pas prendre le lecteur pour une buse, en mettant des informations grossières et fausses. Ce n’est que mon avis, mais je lis, et vois énormément d’oeuvre qui nous donne l’impression fondamentale de nous prendre pour des pigeons.

Bien sûr, un écrivain ne peut pas raconter avec une précision absolue une opération à cœur ouvert (quoi que…), mais il existe ce qu’on appelle en anglais « suspension of disbelief », la suspension consentie de l’incrédulité. Le regard critique, va accepter certaines torsions faites aux règles élémentaires de la réalité, pour entrer dans une histoire imaginaire. Voilà pourquoi on accepte des humains volants, ou des tapis magiques. Mais attention à ne pas pousser le curseur un peu trop loin, sinon l’illusion, dans laquelle le lecteur s’est volontairement mis, va se lever. Donc recherche.

Mais je ne conseille pas uniquement de faire les recherches dans le cas d’un souci de réalisme. Lire des informations sur des sujets proches de vos thématiques est un formidable déclencheur à idées nouvelles. Donc quelques soit votre type d’histoire, faite des recherches ! Que ce soit par souci de réalisme, ou au contraire pour titiller votre imagination.

Mais faire des recherches, comment ?

Résultat de recherche d'images pour "recherche en bibliothèque humour"
Certaines recherches sont plus compliquées que d’autres 🙂

http://partagemotopassion.eklablog.com/litterature-kulture-et-histoire-moto-a129178062

Excellente question ! Il y a deux manières de faire ses recherches : la recherche externe, et la recherche interne. Vous allez comprendre :).

Recherches externes

Les recherches externes, ce sont toutes les informations que vous allez glâner au dehors de votre petit esprit, dans les livres, Internet, etc.

Ma préférence (à moi)

Ma source d’information préférée, ce sont les livres. Romans, essais, scientifiques, peu importe : les livres. L’isolement, la nécessité de ne faire que cette tâche, favorise mon imagination, et j’ai souvent une feuille a porté de main, pour noter les idées (ce que je vous conseille). Les livres permettent d’avoir son propre rythme, et, autre aventage, me font décrocher de l’écran, devant lequel je suis en permanance pour écrire.

Internet

Album - Humour - pull.over-blog.fr
Mais les recherches, c’est parfois plus compliquées 😉

http://pull.over-blog.fr/album-2143348.html

Internet est un fabuleux outil, qui fait, entre autres, que vous pouvez lire ces lignes. Je ne serai jamais la voix du « c’était mieux avant Internet », qui revient pour moi à dire que c’était mieux avant l’électricité. Faire des recherches sur le web, c’est très bien, utile et complet. Simplement, méfiez de cette satanée sérendipité. La sérendipité, c’est le clic de trop, sur le lien pas utile mais rigolo, sur la barre de droite de votre navigateur. C’est la petite notification vous signalant que votre clan a besoin d’aide, maintenant. Internet, de part son fonctionnement actuelle, fait tout pour vous distraire, sauter d’appli en réseau social. Et cela est dommageable pour votre recherche. Pas uniquement en matière de temps, mais également en terme de concentration (comme vu plus haut). Si vous voulez néanmoins passer par Internet pour vos recherches, astreignez vous à une seule tâche. Résistez à la tentation. Et de manière pragmatique, désactivez les notifications ou les fenêtres pop up. Si vous êtes sur smartphone, vous pouvez également vous mettre en mode avion : la WiFi fonctionnera quand même.

Il y a, bien sûr, d’autres moyens de faire vos recherches. Visiter un musée, un monument, une ville. L’idée est de sentir la manière qui vous semble la plus pertinente et qui vous parle le plus. Et surtout, c’est un travail de chaque instant : gardez l’esprit ouvert, soyez prêt à accueillir les idées même quand vous ne vous y attendez pas. Et notez la immédiatement. Il n’y a rien de plus volatile qu’une bonne idée, et si vous ne comptez que sur votre mémoire, vous risquez fort de le regretter.

Comment classer ses recherches.

Dans toutes mes notes numériques, j’ai le dossier écriture (pour… L’écriture), le dossier Bibles (Qui recoupe les informations sur les personnages, les lieux, les objets, les évènements), et le dossier recherche. Ici, je mets toutes les informations tirés de l’extérieur.

C’est ma méthode, il y en a plein d’autres. Vous pouvez très bien mettre ensemble tel chapitre, et telle recherche associée.

Les recherches internes.

Ce sont les recherches qui proviennent de votre propre créativité, les objets que vous inventez (l’Opale, par exemple). J’ai déjà parlé de ce genre de travail dans les chapitres précédents, et j’y reviendrais certainement.

Pourquoi continuer à faire des recherches après avoir commencer à écrire ?

Il est illusoire de penser que vous allez planifier toute votre histoire, jusqu’à l’ordre exacte des mots, avant de commencer à écrire. Même si la préparation en amont – même si je ne le répéterai jamais assez, est indispensable. Et donc, les recherches doivent continuer durant l’écriture. Pour affiner, préciser, creuser les détails. Mais aussi trouver de nouvelles idées, fort de ce que vous avez déjà écrit. En effet si faites des recherches après avoir écrit la moitié de votre histoire, votre regard sera différent. Certaines informations qui seraient passés auparavant sous le radar de votre regard, deviendront saillantes, élémentaires, comment avez vous pu les laisser passer avant ? Tout simplement car vous ne saviez pas forcément ce que vous cherchiez.

Et vous, comment effectuez-vous vos recherches ? Laissez donc ces informations en commentaires !

A bientôt ! 

Antonin A.

—-

J’espère que ce conseil d’écriture vous a plu !

Rappel : vous pouvez recevoir les prochains directement dans votre boîte de réception, en vous abonnant à ce blog en haut à droite de cette page (garantie sans spam ;)).

Si vous aimez ces articles, le meilleur moyen de me soutenir, c’est de le partager sur vos réseaux sociaux favoris ;).

D’ailleurs, vous pouvez me suivre :

Sur Facebook
Sur Twitter

Sur Instagram

Pour consulter les autres articles Histoire d’Ecrire, c’est par ici.
Pour en savoir plus sur mon livre Interfeel, cliquez ici !

Enfin, laissez un petit commentaire ci-dessous, sympa, curieux, peu importante ! Le plus important dans un blog, c’est le dialogue !

A propos Antonin Atger

Ecrivain, mon livre Interfeel est disponible aux Editions Pocket Jeunesse : https://www.lisez.com/livre-grand-format/interfeel/9782266248280
Cet article, publié dans Conseils d'écriture, Histoire d'écrire, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s