Histoire d’écrire #3 Je veux écrire. Par où commencer ?

Attention ! Pour éviter la confusion, précisons : je ne parlerai pas ici de par quoi commencer lorsqu’on écrit un livre. Mais plutôt : si vous voulez vous lancer dans l’écriture : par quel genre commencer.

1) Introduction

Quand je parle avec des gens, certains me parlent de leurs propres projets d’écriture. Et parfois, on m’explique le souhait d’écrire une saga intergalactique, en deux cycles, dix tomes, avec des spin off sur trois des personnages principaux, et qu’il faudra que l’ensemble de l’oeuvre soit sorti pour comprendre le sens de l’histoire qu’on voulait créer.

Alors, ce genre d’histoire est géniale, car elle permet à l’imagination de s’épancher, de partir dans son monde quand celui qu’on vit devient un peu trop oppressant.

Mais s’atteler à un tel projet d’écriture, surtout lorsqu’on a jamais écrit auparavant, possède une problème de taille : l’ambition.

2) Mon parcours

Faisons un petit détour par mon propre parcours : j’ai commencé par écrire des nouvelles, beaucoup. Généralement courtes, 3, 4 pages maximum, elles m’ont appris la concision, le choix du mot juste, et l’importance d’un scénario solide pour accrocher le lecteur en si peu de mots. Vous trouverez d’ailleurs certaines de ces nouvelles plus loin sur ce site.

Puis, mes nouvelles se sont allongées. Dix, vingt pages. J’avais moins de soucis à structurer les idées, grâce à l’expérience, je pouvais donc aller voir un peu plus loin. Et si, pour des histoires courtes, la structure narrative est essentielle, dès que la nouvelle s’allonge, il faut s’attacher à développer les personnages, et les relations entre eux ne sont plus simplement un support à l’histoire, mais existe en tant que telles, pour le lecteur.

J’ai ensuite écrit un texte que je qualifierai d’intermédiaire. De format roman – trois cent pages, ce n’en était pas un, mais une succession de chroniques racontant, au jour le jour, le quotidien de protagonistes durant une potentielle fin du monde (les plus anciens de souviennent ;)). Et l’intérêt de cette structure était évident : chaque jour de ces chroniques était une sorte de nouvelle, qui s’enchassait dans une histoire plus grande, de format roman. Ce travail fut donc l’étape qu’il me fallait pour passer de la nouvelle au roman.

Puis est survenu Interfeel. A point nommé, dirais-je, puisque j’avais désormais assez confiance dans mon style d’écriture pour me lancer dans une histoire de 400 pages. Mais mes habitudes de noveliste ne m’ont pas quitté. Vous remarquez certainement que, dans ce livre, chaque chapitre possède son énergie propre, ses ressorts narratifs…

Ce sont les briques essentielles à la construction de l’histoire totale.

3) Quelles leçons en tirer ?

Ce que je vous conseille, c’est donc de commencer petit. Ne partez pas tout de suite sur votre saga intergalactique, vous n’en reviendrez pas. Vous jeterais l’éponge, ou le stylo, au bout de quelques pages, et vous serez dégouté de l’écriture. C’est bête.

Commencez. Petit.

Restez dans votre univers, mais imaginez une nouvelle de quelques pages sur l’un des personnages. Travaillez vos structures narratives à échelle réduite. Puis, quand vous le sentez, lancez vous sur quelque chose de plus grand. Mais pas trop. Soyez modeste pour le moment, pour pouvoir exploiter votre démesure plus tard.

Sur ce, je vous laisse, j’ai une saga intergalactique à écrire !

J’espère que cet article vous a plu ! Nhésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, ou le transférer à des personnes que vous savez lancées dans une histoire gargantuesque !

Vous avez une question spécifique à me poser ? Ne soyez pas timide, les commentaires servent à cela, j’y répondrai peut être dans un prochain article !

Antonin A.

A propos Antonin Atger

Ecrivain, mon livre Interfeel est disponible aux Editions Pocket Jeunesse : https://www.lisez.com/livre-grand-format/interfeel/9782266248280
Cet article, publié dans Conseils d'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s