Histoire d’écrire #54 Les salons littéraires et la rémunération.

Alors, les salons, c’est formidable ! Vous rencontrez plein de gens, des collègues auteurs, avec qui vous partagez vos expériences, ou simplement un fou rire. Les organisateurs sont généralement des gens passionnés, qui s’échinent, quelque soit l’échelle de l’événement, à faire vivre leur passion du livre.

Et puis il y a le public. Toi, toi, et toi, lecteur ! Contrairement à une dédicace « classique » en librairie, dont certains vont venir pour vous, certes, mais vous aurez également beaucoup de gens venus simplement pour un autre livre, ou n’ayant pas le temps de parler. Ici, les gens sont en recherche de livres, mais ne savent pas encore lequel. Aussi, l’échange est différent, et généralement excellent.

Mais pour la suite de cet article, je voudrais m’arrêter sur un autre point important : la rémunération.

Money GIFs - Get the best GIF on GIPHY

Ouh le gros mot !

Je pense qu’il est compliqué de se faire rémunérer pour toutes ses prestations, notamment les dédicaces (même si c’est possible et, parfois faisable). A titre personnel, je ne fais pas payer les dédicaces, mais tout le reste (débats, interventions), si. D’autres auteurs ne font pas pareil, il s’agit vraiment d’un choix personnel, qu’il faut faire en connaissance de cause. Si je peux toutefois me permettre un conseil, qui sonne plutôt comme une conviction voir une loi d’airain :

Vous pouvez accepter, ou nous, d’être rémunéré. On ne peut pas catégoriser tous les salons de la même manière, entre la petite association étudiante et le Salon de Paris. MAIS : vous ne devez pas débourser un centime. Ni pour les transports, l’hébergement ou la nourriture.

Repas de fête et excès de bouffe : que se passe-t-il dans ...
C’est gratuit, on vous dit !

Pourquoi ?

Déjà, pour vous. Vous ne mendiez pas une place dans un salon. Vous leur faire l’honneur de votre présence. Et oui, on se la pète !

Blague à part, n’oubliez pas que ce genre d’intervention doit être un win-win. Oui, ils vous offrent une place pour vendre votre livre, de la visibilité, ce que vous voulez. En même temps, c’est grâce à votre présence, à vous écrivains, que le festival à lieu. Et l’argent qu’eux utiliseront pour vous défrayer, provient de leur subvention ou de leur budget. Par contre, si vous réglez ces frais, l’argent sortira directement de votre poche. Sensible différence, non ?

Méfiez vous, d’ailleurs, de l’argument : « ça vous fera de la visibilité ». Oui. D’un autre côté, nous offrons à votre événement de la visibilité, on faisant gratuitement sa promotion. En se déplaçant. En dégageant du temps. Donc l’argument ne tient pas.

Cela me fait penser aux groupes de musique que certains restaurants invitent et ne payent pas car « tu vendras tes CDs à la fin » ! D’accord. Et l’animation que je fais dans ton restaurant ? Et la prestation ? Les gens qui sont venus spécifiquement pour nous voir, et qui ont payé des consos, renflouant votre caisse ?

Au-delà du simple fait de ne tout simplement pas perdre de l’argent, je considère aussi qu’il faut penser « collectif ». Si tous les écrivains réagissent pareil, il ne serait plus du tout naturel pour les festivals de proposer autre chose. N’oublions pas que chaque action imprime une tendance. À nous de l’orienter dans la bonne direction.

ACD Groupe : Editeur de Logiciels Experts-Comptables ...
Tous ensemble ! Oui, ce sont des écrivains, et pas une photo d’une banque d’images prise au hasard.

Je tiens à préciser que je parles plus ici d’auteur publié dans des maisons d’Editions. Je ne connais pas assez l’univers de l’auto-édition pour en parler.

Ma philosophie

301 Moved Permanently
Je reste de marbre.

Dédicace gratuite en salon, idéalement si j’ai des interventions en classe (rémunérées) avant. C’est un peu le deal implicite : rémunéré pour les interventions les jeudis et vendredis, présence bénévole le weekend.

Et tout ce qui implique une préparation, et une implication, un débat, une présentation, une intervention… rémunération. Comme le dit le sempiternel adage, tout travail… mérite d’être payé selon la charte des auteurs (jeunesse).

Et je n’accepte jamais de ne pas être défrayé pour un salon. J’entends tout à fait que certains ne puissent pas rémunérer les auteurs pour leur présence, mais s’ils ne peuvent même pas financer les trajets… Pas la peine.

Comme je l’ai explicité, il ne me semble ni logique ni légitime de dépenser de l’argent pour l’hébergement, les trajets et les repas. Notamment car, pour les auteurs édités, l’argent gagné sur la vente du livre n’arrive pas directement sur notre compte en banque, mais à la maison d’Edition. Encore une fois, la différence est sensible.

Pour conclure : les festivals littéraires sont d’excellents moments à vivre ! Mais je vous déconseille de dépenser de l’argent (que vous avez pas à dépenser, vous êtes invité à un festival), dans l’hypothèse d’une reconnaissance du lecteur. Cette reconnaissance viendra ! Et plus il y aura d’auteurs imposants ces conditions, plus cela deviendra la norme !

À bientôt ! 

Antonin A.

—-

J’espère que ce conseil d’écriture vous a plu !

Rappel : vous pouvez recevoir les prochains directement dans votre boîte de réception, en vous abonnant à ce blog en haut à droite de cette page (garantie sans spam ;)).

Si vous aimez ces articles, le meilleur moyen de me soutenir, c’est de le partager sur vos réseaux sociaux favoris ;).

D’ailleurs, vous pouvez me suivre :

Sur Facebook
Sur Twitter

Sur Instagram

Pour consulter les autres articles Histoire d’Ecrire, c’est par ici.
Pour en savoir plus sur mon livre Interfeel, cliquez ici !

Enfin, laissez un petit commentaire ci-dessous, sympa, curieux, peu importante ! Le plus important dans un blog, c’est le dialogue !

A propos Antonin Atger

Ecrivain, mon livre Interfeel est disponible aux Editions Pocket Jeunesse : https://www.lisez.com/livre-grand-format/interfeel/9782266248280
Cet article, publié dans Conseils d'écriture, Histoire d'écrire, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s